{{ infoPhotoObjects[selectedInfoPhotoKey].title }}

{{ infoPhotoObjects[selectedInfoPhotoKey].text }}

Le vélo, une affaire qui roule

PRO VELO réussit à (re)mettre les Suisses en selle

Liene Millere semble vouloir se lancer à l’assaut de l’Alpe d’Huez. Maillot néoprène près du corps, cheveux tirés en arrière et attachés en queue de cheval, la jeune femme s’appuie fermement sur le guidon de son vélo rouge et pédale à toute allure, dépassant trams, voitures, trolleybus et piétons sur son chemin à travers Berne. Soudainement, elle prend un virage sec dans le Hirschengraben, gare son vélo et marche d’un pas alerte jusqu’à la confiserie Beck Glatz.

La jeune Lettone travaille au comptoir de cet artisan boulanger-confiseur, où elle vend du pain et des viennoiseries, des pralinés et les fameux Mandelbärli, petits gâteaux en forme d’ours. Beck Glatz est l’une des 1600 entreprises qui participent au projet « À vélo au boulot », un concours opposant des entreprises des quatre coins de la Suisse qui s’engagent à ce que leurs employés se rendent au travail à vélo au moins un jour sur deux en juin. L’idée rencontre un franc succès, d’ailleurs Liene Millere la trouve « trop cool ».

À l’étroit au bureau

À dix minutes à vélo de là, Marianne Fässler est assise dans son bureau : elle est cheffe de projet, chargée de communication, secrétaire générale adjointe et membre de la direction de PRO VELO, l’association derrière « À vélo au boulot » qui se mobilise afin que plus de gens se déplacent à vélo « en toute sécurité, commodément et avec plaisir », précise-t-elle. L’association est en plein essor et croît tous azimuts, à commencer par le nombre de ses membres. Ils sont aujourd’hui 3500 et l’association, qui emploie désormais 13 personnes, a dû récemment déménager dans des locaux plus spacieux.

Les Suisses se déplacent toujours plus. Et comme tous les humains qui vivent bien et dans la prospérité, ils aspirent à une plus grande individualité aussi dans leur mode de déplacement, et à une meilleure santé. Le vélo offre les deux. « Avec le vélo, on échappe aux embouteillages et aux horaires », explique Mme Fässler. L’offre de PRO VELO veut permettre aux Suisses de se mettre en selle confortablement. Il importe alors que le vélo s’intègre sans heurt aux autres modes de transport urbain, le mot clé étant « mobilité combinée », c’est-à-dire l’association intelligente des différents moyens de transport. C’est l’un des objectifs du Forum bikesharing organisé par PRO VELO.

Plus de plaisir à vélo

Depuis 2009, des stations de vélos à louer ou en libre-service sont apparues dans différentes villes de Suisse. Un pendulaire peut ainsi prendre le train pour se rendre en ville, puis emprunter un vélo pour rallier la station la plus proche de son lieu de travail. Cela fait moins de monde dans le tram et plus de places de stationnement libres pour les vélos autour des gares. PubliBike, Velospot et nextbike sont les trois prestataires qui ont mis en place des offres en collaboration avec les autorités, des entreprises et des organisations touristiques ou estudiantines. Le Forum bikesharing organise des séances d’information où ces groupes d’intérêts peuvent se rencontrer et se concerter. Des experts y sont en outre invités pour présenter les systèmes mis en place à l’étranger. Paris fait ainsi figure de pionnier et de modèle d’excellence en la matière. Parmi les projets suisses en discussion, il y a par exemple le SwissPass des CFF, une carte à puce proposée à partir de 2015 pour payer son billet de train et en même temps louer un vélo chez PubliBike. Le Forum développe actuellement, avec les CFF, les prestations vélo du SwissPass.

PRO VELO propose aussi des cours pour augmenter le plaisir et la sécurité à vélo, sans oublier son « PRIX VELO » qui distingue les entreprises, organisations et villes qui s’engagent particulièrement en faveur des deux-roues. Les collaborateurs de PRO VELO ont publié des livres et des brochures décrivant les plus beaux itinéraires de notre pays et ils œuvrent auprès des responsables politiques et des autorités pour des pistes cyclables plus larges, plus nombreuses et avec un meilleur tracé à travers les villes et les villages. Le projet « bike2school », enfin, s’adresse aux enfants dans toute la Suisse, qu’il encourage à enfourcher leur vélo le plus souvent possible pour se rendre à l’école, comme l’explique Marianne Fässler.

Tout bénéfice pour les enfants

« À vélo au boulot » est désormais le projet vedette de PRO VELO. Le nombre d’entreprises participantes augmente chaque année et les droits d’inscription versés sont réinvestis dans d’autres projets. Les salariés de Thomas Glatz, qui dirige la boulangerie-confiserie du même nom, y trouvent eux aussi leur compte. Pour les motiver, l’entrepreneur verse à chaque employé un franc par kilomètre parcouru à vélo durant le concours. L’action fait écho à la stratégie d’entreprise axée sur la durabilité – appliqué aux produits et aux employés, ce principe couvre ainsi les aspects écologiques et sociaux. Le vélo n’a pas besoin de carburant et le concours soude l’équipe. L’orientation choisie par Glatz se révèle payante : le chiffre d’affaires augmente chaque année, tout comme le nombre de kilomètres que les salariés parcourent à vélo. L’année dernière, ils ont été 122 à se mettre en selle et ils ont parcouru une distance de 11 500 km au total.

L’histoire d’un de ses employés a spécialement touché Thomas Glatz. Ce collaborateur d’origine espagnole a enfilé son cuissard rembourré par tous les temps, même les plus abominables. En un mois, il a parcouru 580 km. Avec les 580 francs reçus, il a pu faire une surprise à ses enfants à qui il avait promis de les emmener en vacances – dans un parc d’attraction – et cette fois sans vélo.

Plus d'informations: www.pro-velo.ch, www.mandelbaerli.ch

Contact

economiesuisse

Fédération des entreprises suisses

Case postale 3684

Carrefour de Rive 1

CH-1211 Genève 3

www.economiesuisse.ch
info@economiesuisse.ch

Dispositions relatives à la protection des données

La sécurité de vos données nous tient à cœur

Nous nous engageons à traiter vos données avec soin et à respecter les dispositions suisses sur la protection des données. Nous nous efforçons de protéger vos données en prenant toutes les mesures techniques et organisationnelles possibles afin qu’elles ne soient pas accessibles à des tiers. Veuillez noter que nous ne pouvons garantir une sécurité des données totale pour les échanges par courriel.

Vous pouvez à tout moment refuser que nous traitions vos données et demander la suppression des données sauvegardées. Pour ce faire, écrivez à l’adresse ci-dessous en indiquant votre nom et votre courriel.

Quelles données sont sauvegardées ?

Des données sont sauvegardées lorsque

  • vous vous loggez sur la page d’accueil avec votre courriel et que vous acceptez de recevoir des informations,
  • vous nous envoyez un texte décrivant un exemple de croissance positive,
  • vous mettez à notre disposition des informations sur vous en passant par d’autres canaux.

Nous sauvegardons les données suivantes :

  • Données sur vous : vos nom, prénom, adresse, date de naissance, par exemple.
  • Données sur vos activités : la date de votre enregistrement ou l’envoi d’un texte relatant un exemple.

Transmission de données issues de Facebook

Sur notre site, vous avez la possibilité d’importer vos données depuis Facebook en appuyant sur la commande « Facebook en 1 clic ». Alors une connexion est établie avec Facebook, 1601 South California Avenue, Palo Alto, CA 94304, USA (« Facebook ») et les données concernées sont reprises automatiquement. Si vous êtes déjà connectés à Facebook, les données sont transmises automatiquement, sinon le système vous demande de vous connecter à Facebook. En cliquant sur cette commande, vous acceptez que les champs concernés soient complétés automatiquement avec les données personnelles sauvegardées dans Facebook. Facebook est seulement informé de votre adresse IP et du site à partir duquel vous vous êtes connectés à Facebook. Nous déclinons toute responsabilité pour la politique de Facebook en matière de confidentialité et de sécurité.

Utilisation de vos données

Nous utiliserons vos données exclusivement dans le cadre d’activités et de campagnes menées par economiesuisse pour :

  • diffuser des informations par courriel ou par d’autres canaux électroniques,
  • établir des statistiques et analyser les campagnes.

Dans le cadre de ce projet, nous collaborons avec plusieurs partenaires. Parmi eux, il y a l’agence Campaigning Bureau, qui exploite un système américain de banques de données en Europe. Vos données sont transmises, sous une forme cryptée, à une banque de données hébergée aux États-Unis. Le fabricant de logiciels possède la certification selon la norme helvétique et européenne Safe Harbour Standard et s’engage de ce fait à respecter les dispositions suisses et européennes en matière de protection des données.

Afin de vous informer via d’autres canaux électroniques, nous transmettons certaines données vous concernant aux plateformes concernées. Ce faisant, nous ne transmettons aucune donnée sur vos activités.

Révocation de votre approbation

Vous pouvez à tout moment révoquer votre approbation pour le traitement des données, l’envoi direct de nouvelles et l’utilisation de vos données pour vous informer. Vous pouvez révoquer votre participation par courriel à l’adresse datenschutz@economiesuisse.ch et par courrier à l’adresse ci-dessous. Merci d’indiquer vos nom, prénom ainsi que le courriel avec lequel vous vous êtes inscrit.

De plus, chaque courriel que nous envoyons contient un lien permettant de se désabonner.

Utilisation de données générées automatiquement

Des données techniques sont saisies chaque fois que vous ouvrez notre page d’accueil ou des fichiers. Ces données sont sauvegardées sous forme pseudonyme (référence indirecte à la personne). Il n’est pas possible de vous identifier à partir de ces données. Sont sauvegardées : l’adresse IP de l’ordinateur utilisé pour accéder au site Internet, le nom des fichiers ouverts, la date et l’heure de l’ouverture, le volume des données transmises, les indications de statut en lien avec la navigation et des informations sur le navigateur utilisé.

Cookies

Nous utilisons des « cookies ». Il s’agit de petits fichiers enregistrés par votre navigateur quand vous accédez à notre site. Ces cookies ont une durée de vie, de sorte qu’ils sont supprimés au bout d’un certain temps. Vous pouvez également paramétrer votre navigateur pour qu’il supprime les cookies chaque fois que vous fermez le navigateur. Les cookies sont nécessaires pour que nous puissions associer vos actions sur le site à votre nom, ce qui est nécessaire pour la mise à disposition de certaines fonctions. Cependant, nous n’utilisons pas les cookies pour surveiller votre manière de naviguer ni vous envoyer des messages ciblés. Si vous ne souhaitez pas que votre ordinateur enregistre nos cookies, vous pouvez paramétrer votre navigateur en conséquence.

Google Analytics

Notre site web utilise Google Analytics. Il s’agit d’un service d’analyse web de Google Inc. (« Google »). Il utilise également des cookies car ceux-ci permettent une analyse de l’utilisation de notre site web. Les informations sur l’utilisation du site web collectées par Google Analytics au moyen de cookies – y compris les adresses IP anonymisées – sont transmises à un serveur de Google Inc. domicilié aux États-Unis. Les adresses sont anonymisées en supprimant les huit derniers bits de l’adresse IP, ce qui empêche une identification précise des données transmises vers une adresse IP donnée. Ces informations sont transmises à des autorités ou à des tiers si Google est tenue légalement de les transmettre ou si des tiers sont mandatés par Google.

Vous avez la possibilité d’empêcher la sauvegarde de ces cookies via les paramètres du navigateur. En utilisant notre site, vous acceptez l’emploi de Google Analytics.

Droit de communiquer des informations, correction et suppression

Sur demande écrite adressée à datenschutz@economiesuisse.ch, nous vous informons de toutes les données sauvegardées vous concernant. Pour ce faire, merci d’indiquer vos nom, prénom, courriel et de fournir une copie d’une pièce d’identité officielle (carte d’identité ou passeport). Cela est nécessaire pour éviter tout accès de personnes non autorisées à vos données. Si vous nous informez que les données sauvegardées vous concernant sont fausses, nous les corrigerons ou les supprimerons immédiatement.